Rencontre FLE Madrid 2023

Nous sommes ravis, après deux ans de pandémie, de renouer avec nos Rencontres FLE en présentiel !

Cette Rencontre FLE aura lieu à Madrid, les vendredi 24 et samedi 25 mars 2023, et s’intitulera « Temps de réFLExions ». Elle est organisée en partenariat avec l’Universidad Politécnica de Madrid.

Vous pourrez assister à trois conférences et trois ateliers, et puisqu’il est si bon de se retrouver tous ensemble, l’entrée inclut aussi un apéritif dinatoire le vendredi, ainsi qu’une pause café, une pause déjeuner et un verre de l’amitié le samedi.

Les trois conférences de la Rencontre seront aussi disponibles en streaming (et ensuite en replay) pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer.

Dates :

Vendredi 24 et samedi 25 mars 2023

Lieu :

Escuela Técnica Superior de Ingeniería y Diseño Industrial
Ronda de Valencia, 3.
28012, MADRID
UNIVERSIDAD POLITÉCNICA DE MADRID

Je m’inscris !

Je m’inscris au streaming !

Programme :

Vendredi 24 mars :

Samedi 25 mars :

Ateliers proposés :

Cliquez pour voir les descriptifs :

Atelier A1 : « Métacognition : quels outils pour « apprendre à apprendre » ? Retours d’expérience » – Annick Rivens

Atelier A2 : « Bouger pour apprendre et mémoriser » – Anna Chevrier

Atelier A3 : « La francophonie par la littérature : reflets et réflexions » – Pascal Biras

Atelier A4 : « Dessine-moi la grammaire : l’utilisation de l’image pour enseigner des règles grammaticales de façon opérationnelle en classe de FLE » – Anna Doquin

Atelier A5 : « Créativons ! pour enseigner le FLE de manière créative et ludique » – Virginie Karniewicz

Atelier A6 : « La différenciation dans tous ses états » – Isabelle Delnooz

Atelier A7 : « Le travail en binôme : le contrôle des foules en présentiel et en ligne » – Lindsay Clandfield

Atelier A8 : « Créer un journal multimédia pour ouvrir la classe sur le monde » – Isabelle Barrière

Atelier A9 : « Les actes de langage en cours de FLE : développer la compétence communicative chez les apprenants sous la perspective de la pragmatique » Arrate Aldama Epelde

Je m’inscris !

Je m’inscris au streaming !

Descriptifs des conférences et des ateliers :

Conférence C1 : « Développer l’autonomie et la métacognition pour accompagner les apprentissages en langues »

Annick Rivens

Dans le contexte récent de la pandémie qui a amplifié et accéléré la mise à distance des contenus d’enseignement/apprentissage, les apprenants ont eu de plus en plus recours à des ressources externes au parcours formel de formation, quel que soit leur âge ou leur niveau en langue. Les situations d’enseignement/apprentissage des langues ont aussi considérablement évolué, tant du fait des outils numériques évolutifs que des pratiques individuelles des apprenants qui se sont élargies et touchent tous les moments de la vie. L’apprentissage des langues ne se déroule que partiellement dans des dispositifs formels.

Plus que jamais, il est donc nécessaire de sensibiliser les enseignants à ces pratiques « hors les murs » et de donner des outils méthodologiques aux apprenants, afin de favoriser une approche réflexive sur leurs usages. Proposer des ressources méthodologiques adaptées permettra de renforcer l’autonomie de l’apprenant qui pourra mieux expliciter ses besoins et objectifs, valoriser ses expériences informelles et développer des stratégies d’apprentissage opérationnelles. 

A partir des notions d’autonomie, métacognition ou encore d’apprentissage informel, nous pourrons dessiner des parcours individuels à partir des usages observés par le biais d’extraits de journaux de bord d’apprenants, qui nous donnent accès aux processus engagés et à la perception qu’ils en ont.  

Conférence C2 : « Enseigner l’interaction orale en classe de FLE : analyse d’une tâche plus complexe qu’elle n’y paraît »

Michel Billières

L’interaction orale constitue l’une des finalités de l’enseignement/apprentissage du fle.  L’apprenant doit être en mesure d’échanger avec un natif avec un maximum de confort en fonction de son niveau. Les outils didactiques à disposition paraissent satisfaisants et de nature à permettre d’atteindre cette dynamique.  Mais ce matériel diversifié occulte l’extraordinaire complexité de ce qu’est une interaction orale. C’est déjà vrai dans la classe. Ca l’est bien davantage dans la vraie vie.  Car nombreux sont les paramètres échappant de fait au contrôle de l’enseignant comme de l’apprenant, et qui rendent cette tâche beaucoup plus délicate qu’il n’y paraît.

Conférence C3 : « Métaphores de la vie quotidienne en classe de FLE »

Anna Doquin

L’objectif principal de cette conférence est de proposer une intégration plus importante de la métaphore dans le processus d’enseignement et/ou d’apprentissage du Français Langue Etrangère. Traditionnellement, les métaphores sont présentées sous un angle purement stylistique ou ornemental. Cependant, la linguistique cognitive a montré que la métaphore est profondément présente dans le système linguistique allant jusqu’à dire qu’elle le constitue ; elle n’est pas seulement un élément de la langue, mais fait également partie de notre vie quotidienne, conditionnant souvent nos pensées et les processus mentaux qui sous tendent le langage. Nous verrons, à travers des exemples concrets, pourquoi et comment nous pouvons traiter la métaphore en classe de FLE afin de permettre aux étudiants d’acquérir une connaissance et une compétence plus complète et approfondie de la langue.

 

Atelier A1 : « Métacognition : quels outils pour « apprendre à apprendre » ? Retours d’expérience »

Annick Rivens

Dans cet atelier, nous échangerons sur différents outils et dispositifs d’apprentissage en langues qui favorisent le processus réflexif et le développement de l’autonomie d’apprentissage. Nous passerons en revue la variété des outils qu’il est possible d’utiliser dans le cadre d’un apprentissage formel ou informel, en envisageant des perspectives pratiques d’utilisation, selon l’âge ou le niveau de langue. Nous mettrons cela en regard avec le développement de l’autonomie de l’apprenant, enjeu central dans une optique de formation tout au long de la vie (FTLV). Nous évoquerons également la façon dont des modalités dites « informelles » peuvent être prises en compte dans les dispositifs de formation, afin de bien appréhender les pratiques de la génération d’apprenants des années 2020 qui a accès à une multiplicité de ressources, sans avoir nécessairement toutes les clés méthodologiques nécessaires à un usage efficace de celles-ci. 

 

Atelier A2 : « Bouger pour apprendre et mémoriser »

Anna Chevrier

On apprend et on mémorise mieux quand l’hémisphère droit de notre cerveau est engagé. L’hémisphère droit, c’est celui qui contrôle notamment les mouvements de notre corps. Être en mouvement permet à tout apprenant de s’approprier une langue plus efficacement. Lors de cet atelier, nous bougerons ensemble pour apprendre et mémoriser par et avec le corps. Pour cela, diverses activités pédagogiques s’adressant à un public adolescent et adulte seront proposées.

 

Atelier A3 : « La francophonie par la littérature : reflets et réflexions »

Pascal Biras

Langue, identité, mémoire, départs, écriture… Quelles résonances les thèmes abordés par les écrivains francophones peuvent-ils avoir chez nos apprenants ? Comment peuvent-ils être des leviers d’apprentissage ? Cet atelier propose aux enseignants des clés pour donner du sens à l’introduction de textes littéraires en classe, à travers un choix de textes et des exemples d’activités motivantes pour se confronter, se refléter, s’approprier, s’émouvoir et s’amuser pour s’enrichir.

 

Atelier A4 : « Dessine-moi la grammaire : l’utilisation de l’image pour enseigner des règles grammaticales de façon opérationnelle en classe de FLE »

Anna Doquin

L’objectif de cet atelier est de montrer l’utilité, grâce à des exemples concrets, d’un enseignement explicite de la grammaire en classe de FLE basé sur l’adaptation pédagogique des valeurs opérationnelles définies par l’approche cognitive. L’utilisation de l’image est dans ce cas entendue comme une représentation métaphorique pour visualiser et comprendre la valeur significative des formes étudiées. Les activités présentées se basent principalement sur trois fondements : la grammaire cognitive (Langacker, Lakoff et Johnson), la théorie du Focus on Form (Michael Long) et le Processing Instruction (Van Patten). Les participants découvriront comment les images peuvent tisser des ponts entre la théorie et la pratique dans la dynamique de la classe et en quoi cela permet à la grammaire d’être comprise plutôt qu’apprise afin de l’intégrer dans une pratique communicative.

 

Atelier A5 : « Créativons ! pour enseigner le FLE de manière créative et ludique »

Virginie Karniewicz

Il existe de nombreuses propositions créatives et ludiques pour faire du cours de FLE un espace où on apprend/on enseigne en créant : exercices d’écriture créative, projets illustrés, maquettes, affiches, bande dessinée, chansons, poèmes, fabrication de jeux, créa-collages… Les activités créatives vont libérer la parole et les émotions. Alors créativons ensemble ! Dans un premier temps, nous définirons la créativité et analyserons son lien étroit avec le jeu. Nous verrons comment créer une atmosphère propice à la réalisation d’activités créatives en FLE. Nous étudierons ensuite plusieurs propositions d’activités créatives dans les méthodes de FLE et dans la FLE-sphère. Et enfin, nous élaborerons ensemble des propositions d’activités créatives permettant de mobiliser des acquis linguistiques spécifiques.

 

Atelier A6 : « La différenciation dans tous ses états »

Isabelle Delnooz

L’approche actionnelle a modifié la relation pédagogique «enseignant-apprenant» en dynamisant les pratiques de classe et en rendant l’élève véritablement actif. Elle a également créé un cadre propice à la pédagogie différenciée pour faire de la diversité un levier d’apprentissage efficace. Après une brève introduction, l’atelier proposera une réflexion sur les modalités de différenciation au quotidien, des activités conçues en tenant compte de la pluralité des profils ainsi que des stratégies d’apprentissage pour maximiser l’autonomie et la réussite de tous les apprenants.

 

Atelier A7 : « Le travail en binôme : le contrôle des foules en présentiel et en ligne »

Lindsay Clandfield

Le travail en binôme est devenu une caractéristique tellement essentielle des supports d’enseignement des langues qu’il n’est presque jamais remis en question. Et pourtant, c’est toujours un domaine qui peut être problématique. Que se passe-t-il avec un nombre impair d’élèves ? Comment savons-nous que les apprenants sont à la tâche ? Et pourquoi les enseignants eux-mêmes se plaignent-ils de faire du travail en binôme lors de cours en ligne ?! Cet atelier pose un nouveau regard sur le travail en binôme. Je donnerai conseils et astuces pour un travail en binôme réussi et plus particulièrement dans un contexte en ligne, partagerai plusieurs typologies d’activités de travail en binôme et examinerai les moments où il est probablement préférable d’éviter le travail en binôme.

 

Atelier A8 : « Créer un journal multimédia pour ouvrir la classe sur le monde »

Isabelle Barrière

Créer un journal en classe est relativement simple, mais quel en est l’objectif ? Comment sert-il l’apprentissage ? Qu’apporte-t-il de plus aux apprenants ? Dans un premier temps, les participants détermineront les différentes formes d’un journal pour la classe, puis ils identifieront le rôle des médias. Enfin, ils testeront divers outils numériques avant d’imaginer la conception d’un journal multimédia.

 

Atelier A9 : « Les actes de langage en cours de FLE : développer la compétence communicative chez les apprenants sous la perspective de la pragmatique »

Arrate Aldama Epelde

Cet atelier propose aux enseignants de Français Langue Étrangère (FLE) de différents niveaux de langue (élémentaire, avancé et maîtrise) d’utiliser les actes de langage (les actions que l’on réalise quand on parle comme, par exemple, inviter, offrir, demander…) en cours de FLE pour développer la compétence communicative de leurs apprenants en langue française. Pour ce faire, nous nous servirons d’un modèle d’enseignement/apprentissage des actes de langage (Ruiz de Zarobe, 2013, 2021) pour analyser un acte de langage et réfléchir sur son usage dans la vie quotidienne. Grâce à cette activité, nous réussirons à comprendre que l’enseignement des actes de langage, en tant qu’unités pragmatiques, repose sur les trois piliers de l’enseignement des langues vivantes : la langue, la communication et la culture. Il s’agit d’un enseignement très complet car les étudiants peuvent ainsi apprendre à communiquer plus efficacement et être conscients des différences et similitudes communicatives entre leur langue maternelle et le FLE.

Je m’inscris !

Je m’inscris au streaming !


Pour toute question, contactez-nous à info@rencontre-fle.com.

Dimensions : ND
Collection : Rencontres FLE

Newsletter pour les professeurs de FLE

Abonnez-vous