Marcel Lebrun

Marcel Lebrun, docteur en Sciences (physique nucléaire), est actuellement professeur en technologies de l’éducation en Faculté des sciences de l’éducation et conseiller pédagogique au Louvain Learning Lab de l’UCL (Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve, Belgique). Il accompagne les enseignants dans le développement de dispositifs technopédagogiques à valeurs ajoutées pour l’apprentissage. En particulier, il contribue à stimuler la cohérence à construire entre les compétences visées (référentiel et acquis d’apprentissage), les méthodes d’accompagnement des apprentissages, les différents formats d’évaluation et les conditions d’impacts des technologies de l’ère numérique. Plus particulièrement, il s’intéresse actuellement aux modifications profondes induites par le numérique dans la société (rapport aux savoirs et rôles des acteurs) et par là à la position de « l’école » dans l’apprentissage toute la vie durant.

Président de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) et président d’honneur du Consortium Claroline, il participe à plusieurs recherches à l’échelon national et européen, en particulier sur les effets et les conditions d’impacts des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) sur l’apprentissage, l’enseignement et la formation dans son sens le plus général. Ces recherches les plus récentes portent sur l’hybridation dans les dispositifs de formation (dont les classes inversées et la recherche européenne Hy-SUP). Il est l’auteur de plusieurs articles scientifiques et d’ouvrages qui interrogent ces rapports entre l’apprentissage et le numérique dans « l’école » au sens large, du primaire à l’université et dans plusieurs pays. Parmi ces ouvrages, on mentionne « Comment construire un dispositif de formation » (De Boeck, Guides pratiques, 2011) et le récent « Classes inversées, enseigner et apprendre à l’endroit ! » (Réseau Canopé, 2015). Très actif sur les réseaux sociaux, il tient un Blog qui fait référence dans le domaine des innovations pédagogiques induites par le numérique.